Au lac de Côme, comme un air de dolce vita

En Lombardie, à une heure de Milan, le lac de Côme propose un cadre naturel exceptionnel pour se ressourcer : entre randonnées, découverte… et farniente !

Vue sur Cernobbio depuis le ferry

L’Italie est réputée pour son cadre de vie idyllique. Mais lors d’un voyage à Milan, on peut être tenté de s’échapper quelques temps de la frénésie de la capitale lombarde. Facilement accessible en train notamment, la ville de Côme est une destination toute indiquée !

Au pied des montagnes des Alpes, et accolée à un lac naturel exceptionnel qui fait la renommée de la ville, Côme est une escapade à ne pas manquer si vous faites escale à Milan ou en Lombardie.

À la découverte de Côme, la ville

La ville de Côme se situe à une quarantaine de kilomètres au nord de Milan. Avec son lac, elle se trouve au pied des Alpes, une belle promesse en termes de paysage. Depuis Milan, on y accède finalement par le train, en quarante minutes à une heure, en fonction de sa gare de départ. La gare de Côme (Como Lago) se situe en plein centre-ville, à deux pas du lac.

Comme une image de carte postale, on sort de la gare en faisant directement face au lac. Pour peu que le temps soit de la parti, le lac de Côme revêt ses couleurs turquoises si caractéristiques des lacs purs de montagne.

Même si on est comme happé par le lac, il n’est pas inutile de consacrer une petite heure à se promener dans les rues de Côme. Comme toujours en Italie, l’histoire de la ville de Côme est particulièrement riche. De nombreux monuments, en particulier religieux, nous transportent à travers l’époque médiévale, la Renaissance italienne ou l’époque moderne plus tumultueuse.

On ne peut bien sûr manquer la grande cathédrale Santa Maria Assunta de Côme. Sa construction a débuté en 1396, sur les vestiges d’une ancienne église romane. Mais sa construction ne sera terminée qu’au 18e siècle, avec l’élévation de sa coupole ! La cathédrale Santa Maria Assunta, ou Duomo di Como, est décorée dans un style rococo. À l’intérieur, il faut admirer les tapisseries et les peintures qui font partie des trésors lombards.

La ville de Côme met aussi à l’honneur ses personnalités célèbres. Parmi elles : Alessandro Volta, le fameux inventeur de la pile qui porte son nom. Pour célébrer celui qui fût né dans la ville, on pourra visiter le temple de Volta, ouvert en 1928 à l’occasion du centenaire de sa mort.

À Brunate, un funiculaire jusqu’au phare Alessandro Volta

Autre monument construit à la même époque pour les festivités du premier centenaire de la mort d’Alessandro Volta : le phare de Volta. Cette fois, il se situe sur les hauteurs de Brunate, juste à côté de Côme.

Le moyen le plus simple de le rejoindre est de prendre le funiculaire qui relie Côme à Brunate. En sept minutes à peine, plus le temps d’attente, vous voilà en haut. Pourtant, je vous conseille l’option plus sportive : monter à pied sur les hauteurs de Brunate via l’ancien sentier des muletiers.

En débutant l’ascension depuis le lac de Côme, les points de vue s’ouvriront à vous progressivement. Au détour des trouées dans les bosquets d’arbres, on profitera d’une vue sur l’étendue du lac, la Suisse voisine ou, par beau temps, la plaine du Pô. C’est aussi l’occasion de longer quelques bâtisses qui valent le coup d’œil. Un rappel que Côme est aussi une destination bourgeoise, qui attire aussi depuis plus récemment une jet-set planétaire.

Vue depuis le sentier des muletiers
Le sentier des muletiers permet de découvrir progressivement des panoramas sur Côme et son lac

Tout en haut, il faut conserver des forces pour monter les 123 marches du phare de Volta (Faro Voltiano). Du haut de sa plateforme d’observation, les panoramas sur la région sont simplement splendides. On comprend alors mieux le surnom donné à Brunate de « balcon sur les Alpes » (balcone sulle Alpi).

Mais voilà que cela donne une furieuse envie de… découvrir enfin le lac de Côme ! Pour redescendre, on pourra cette fois prendre le funiculaire de Brunate. Ouvert en 1894, mais récemment rénové, il fait partie du patrimoine historique de la région.

Découvrir le lac de Côme en bateau

Après avoir admiré le lac depuis les hauteurs de Brunate, il serait dommage de ne pas le découvrir… depuis ses eaux ! Pour ce faire, il existe un très bon moyen de visiter le lac de Côme en bateau : profiter des services de ferry sur le lac.

Depuis Côme, plusieurs itinéraires existent. Mais attention, le lac de Côme est en réalité gigantesque : il s’étend sur une cinquantaine de kilomètres du nord au sud ! Le parcourir en entier vous prendra donc plusieurs heures…

Si le temps vous est compté, par exemple à l’occasion d’un aller-retour sur la journée depuis Milan, préférez les circuits courts. Certains bateaux se limitent ainsi au « premier bassin » du lac de Côme. Ces bateaux relient les villes de Côme, Cernobbio, Moltrasio et Torno, en environ une heure. Vous pourrez au choix simplement profiter du trajet en bateau, ou faire des arrêts dans chacune de ces villes et repartir par un prochain ferry.

Sur une journée, et après l’ascension vers Brunate, j’ai opté pour la première option. Elle permet de profiter du cadre naturel exceptionnel qu’offre le lac de Côme. Et cerise sur le gâteau : de retour sur la terre ferme, elle vous laissera un peu de temps pour profiter d’une glace à l’italienne avant de reprendre le train pour Milan !

Des croisières plus longues permettent aussi de découvrir le lac et ses abords tout en douceur, jusqu’à la frontière suisse.

Informations pratiques

  • Des trains pour Côme partent de plusieurs gares de Milan. Essayez toutefois d’arriver à Côme à la gare de Como Lago, plus pratique pour visiter la ville.
  • Le funiculaire de Brunate fonctionne toute l’année, généralement de 6h à 22h30 voire minuit en été. Départs toutes les 15 à 30 minutes. Plus d’informations sur le site officiel du Funicolare Como-Brunate.
  • Les départs des ferrys sur le lac de Côme sont suffisamment fréquents pour ne pas avoir à se soucier des horaires. Le ticket de base coûte 7,60€ ou 8,90€ pour un ticket Circolare qui autorise des arrêts. Plus d’information sur le site officiel de Navigazione Laghi.

Cet article a été rédigé sur la base d’un voyage effectué en juin 2019.

Partager cet article :

/ dernière mise à jour le


Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je ne suis pas un robot : + 17 = 18