Catégories
Road Trip

Au bout de la route 66 : la belle Santa Monica

La jetée de Santa Monica marque (officieusement) le bout du voyage sur la mythique route 66. Entre plages et parc d’attractions, bienvenue en Californie.

Y a‑t-il un road-trip plus mythique dans le monde que celui qui consiste à parcourir la célèbre route 66 ? Pas sûr ! Si les surprises ne manquent pas le long du parcours, tout au bout de la route, ce sont les grandes plages de Santa Monica qui s’offrent au voyageur comme une ultime récompense.

C’est alors le moment de couper le moteur, d’enfiler un short, de descendre de la voiture et de se préparer à pouvoir profiter du Californian way of life. Un beau programme en perspective.

Au bout d’une route mythique : la route 66

La route 66 est vraisemblablement la route la plus connue du monde. Pourtant, on oublie parfois que la route 66 appartient en fait au passé : elle a été déclassée en 1985 et n’a plus d’existence officielle. C’est bien sûr sans compter sur l’âme nostalgique de certains, les bikers en tête, pour tenter de préserver un patrimoine historique.

Car la route 66 est bien plus qu’une bande d’asphalte de plus de 3 600 kilomètres de long. Reliant historiquement la ville de Chicago, dans l’Illinois, aux côtes du Pacifique, la route 66 a notamment été empruntée par les fermiers du centre des États-Unis pendant la Grande Dépression, dans les années trente.

Beaucoup d’entre eux espéraient alors trouver la prospérité, ou au moins un emploi, en Californie.

C’est ainsi que, petit à petit, la route 66 a fait son entrée dans le patrimoine culturel américain. D’abord dans la littérature, puis dans les chansons et enfin dans les films. La route 66 entrait dans la légende des États-Unis.

Les grandes plages de Santa Monica

Tout au bout de la route 66, Santa Monica est surtout connue pour ses plages et sa célèbre jetée. Il faut dire que dès qu’on s’en approche, on aperçoit l’Océan Pacifique qui la borde. Un océan qu’on a rapidement envie d’aller voir d’un peu plus près… C’est un peu vite oublier que Santa Monica, c’est aussi une municipalité d’environ 90 000 habitants.

La ville est enclavée au milieu de cinq quartiers de Los Angeles, l’immense mégalopole voisine. Heureusement, Santa Monica peut profiter d’une échappatoire bienvenue sur l’océan Pacifique. Et pas des moindres, car elle jouit de plus de quatre kilomètres de plages de sable fin.

C’est d’ailleurs en partie sur ces grandes plages qu’ont été tournées des scènes de la fameuse série Alerte à Malibu, qui a réuni sur le petit écran David Hasselhoff et Pamela Anderson. Pas étonnant dans ces conditions de retrouver à Santa Monica tous les ingrédients d’un style de vie à la californienne

Proche de la célèbre jetée de Santa Monica, on pourra profiter de la photogénie des cabanes de sauveteurs (Lifeguards houses). Un élément devenu incontournable des paysages de cette partie de la Californie, même s’il est vrai qu’on les retrouve aussi sur les plages de Floride, de l’autre côté des États-Unis.

La jetée de Santa Monica : comme un air de fête

Santa Monica, c’est aussi une célèbre jetée en bois qui s’élance sur le Pacifique sur quelques centaines de mètres. À l’entrée, un panneau indique la fin du voyage sur la route 66.

En réalité, la route 66 s’arrêtait quelques blocs plus loin. Mais après 3 600 kilomètres parcourus, on n’est plus à une centaine de mètres près, et il faut bien reconnaître de toute façon que ce cadre-ci parait bien plus agréable. On préfère donc croire cette version de l’Histoire.

Par la suite, la jetée de Santa Monica prend des allures de fête. Une fois visitées les innombrables boutiques de souvenirs, dont une minuscule échoppe tout au bout de la jetée, on peut s’arrêter quelques instants contempler la fameuse grande roue.

En fait, c’est un véritable parc d’attractions qui se trouve là : le Pacific Park. Grande roue, montagnes russes, stands de glaces et de friandises en tous genres… tout y est réuni pour marquer comme il se doit la fin toujours un peu émouvante d’un road-trip sur la route 66.

Informations pratiques

  • Los Angeles est définitivement une ville faite pour la voiture, mais depuis 2016 il est malgré tout possible de rejoindre Santa Monica depuis le centre-ville par la ligne Expo du métro de la ville. Compter tout de même près de 50 minutes de trajet…
  • La jetée se situe ensuite à une dizaine de minutes de marche de la station Santa Monica (terminus).
  • Profitez-en pour marcher jusqu’à Venice Beach plus au sud (environ 8km aller-retour, compter entre 1h30 et 2h à pied). La promenade est aménagée avec une piste cyclable, et bordée de nombreuses aires de jeux et autres installations sportives.

Cet article a été rédigé sur la base d’un voyage effectué en mars 2018.

Et vous, que pensez-vous de cette destination ? 

Cliquez sur une étoile pour laisser une note. 

Cette destination est notée 0/5 (moyenne sur 0 votes). 

Personne n’a encore noté cette destination. Soyez le premier ! 

Cet article vous a plu, merci ! En attendant le prochain… 

Restez au courant lorsque nous publions de nouveaux articles. Pour cela, vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux : 

Partager cet article :
Par Christophe

Baroudeur. Rédacteur. Inspirateur. Dans cet ordre. Ou un autre. À mon tour de vous donner envie de partir.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *