Catégories
Travel Tip

Astuce vols pas chers : faire escale à Nairobi

La compagnie Kenya Airways offre des tarifs attractifs vers l’Afrique ou l’océan Indien, au prix d’un transit par l’aéroport de Nairobi. Bon plan ou pas ?

On le sait, les vols directs sont souvent plus chers que ceux avec escale, et faire une correspondance est souvent un bon moyen de faire baisser la facture pour ses billets d’avion. C’est notamment le cas pour les vols à destination de l’Afrique ou de l’océan Indien, dont le coût peut s’avérer particulièrement élevé.

La compagnie aérienne Kenya Airways offre souvent des tarifs très avantageux sur les vols vers l’Afrique, mais il sera alors nécessaire de faire une escale dans son hub, l’aéroport international Jomo-Kenyatta de Nairobi. L’aéroport est d’ailleurs l’un des plus importants d’Afrique, classé en sixième place du continent par son trafic, et premier pour l’est du continent africain.

Alors, faire escale à l’aéroport de Nairobi pour économiser sur les billets d’avion : un bon plan ou une expérience à éviter ?

Les correspondances à l’aéroport de Nairobi sont-elles efficaces ?

Plutôt, oui. Outre son réseau relativement solide sur l’Afrique et l’Europe, la compagnie Kenya Airways peut également compter sur son partenariat avec les autres compagnies aériennes membres de l’alliance Skyteam (dont principalement Air France et KLM).

À l’aéroport de Nairobi, les circuits de correspondance sont bien indiqués mais, comme dans la plupart des aéroports du monde, vous aurez besoin de passer une nouvelle fois les contrôles de sûreté avant de rejoindre votre prochaine porte d’embarquement. Les vols internationaux pouvant arriver de façon groupée, il arrive que ces filtres soient encombrés : prévoyez un temps de correspondance raisonnable (au moins une heure et demie).

Si vous n’avez pas pu obtenir la carte d’embarquement pour votre prochain vol à votre aéroport de départ, des comptoirs sont disponibles et pourront vous l’imprimer.

Seul hic : bien que les installations de l’aéroport se modernisent, il arrive encore que les passerelles ne fonctionnent pas. On vous demandera alors de passer par le tarmac, et de rejoindre les passerelles par des escaliers. Avec une valise un peu lourde ou si vous avez des difficultés à vous déplacer, ce n’est pas idéal !

Le conseil de Christophe : Attention, les sacs plastiques sont interdits au Kenya. Même en correspondance, il est conseillé de ne pas en avoir sur soi, ou de les laisser à bord de l’avion à votre arrivée à Nairobi.

Ai-je besoin d’un visa lors d’un transit à Nairobi ?

Non, aucun visa n’est nécessaire lors d’une correspondance internationale à l’aéroport de Nairobi. Vous n’aurez pas besoin, ni de passer un filtre d’immigration, ni de passer les douanes, lors de votre transit au Kenya. Durant toute votre correspondance, vous resterez en effet en zone internationale.

Bien évidemment, si votre destination finale se situe au Kenya, vous devrez alors passer l’immigration à votre arrivée sur le sol kényan, et devrez alors présenter des documents en règle, incluant le cas échéant un visa.

Vue du Kilimandjaro en vol
Faire escale à l’aéroport de Nairobi vous permettra sans doute d’apercevoir en vol le célèbre mont Kilimandjaro !

Faut-il prévoir des vaccins spécifiques en escale au Kenya ?

De la même manière que vous n’aurez pas besoin de visa lors de votre correspondance au Kenya, aucun vaccin n’est nécessaire pour transiter à l’aéroport de Nairobi. Il n’est pas nécessaire de présenter les éventuels vaccins obligatoires si vous avez récemment séjourné dans une zone à risque (fièvre jaune, notamment) lors d’une correspondance à l’aéroport de Nairobi.

Sachez également que dans la plupart des cas, une escale courte (moins de douze heures) ne vous contraindra pas à devoir présenter un certificat de vaccination lors de l’arrivée à votre destination finale. Par exemple, un voyageur en provenance de France et se rendant en Afrique du Sud n’aura pas à présenter de preuve de vaccination contre la fièvre jaune, même en ayant transité par le Kenya pendant une escale de trois heures.

Que faut-il penser de la compagnie Kenya Airways ?

La compagnie aérienne Kenya Airways est la compagnie nationale du Kenya. Elle dispose d’une flotte d’avions récents (des Boeing 737 et des Embraer 190 pour les vols régionaux, des Boeing 787 pour les vols long-courriers). La compagnie est également membre de l’alliance Skyteam (la même alliance qu’Air France), ce qui permet de profiter des avantages de son programme de fidélité ou de connexions facilitées avec les vols de la compagnie française.

À bord, le service est dans la norme internationale. Des services de boissons et de nourriture sont proposés gratuitement sur les vols. Les avions sont pour la plupart équipés d’écrans de divertissement, y compris sur les vols régionaux, même si le catalogue de films ou de musique peut parfois paraître un peu restreint pour certains des plus longs vols.

Plateau repas Kenya Airways
Un exemple de plateau repas offert sur un vol régional de la compagnie Kenya Airways

Pour plus d’informations, des sites spécialisés (tels que Flight-Report, par exemple) permettent, grâce à des reportages-photos rédigés par des voyageurs ayant empruntés ces vols, d’anticiper ce à quoi vous devrez vous attendre.

J’ai une longue escale à Nairobi ! Que faire en attendant ?

L’aéroport Jomo-Kenyatta de Nairobi jouit d’une situation particulière, à quelques kilomètres seulement du parc national de Nairobi. Ce parc abrite une réserve dans laquelle il est possible de mettre à profit votre temps d’escale à Nairobi pour… faire un safari animalier !

Si vous souhaitez sortir de l’aéroport, sachez néanmoins qu’il vous faudra quitter l’aéroport et donc avoir un visa pour rentrer sur le territoire kényan. La démarche peut s’effectuer en ligne ou à l’arrivée à l’aéroport. Il existe un visa spécial « transit », d’un coût d’une vingtaine d’euros environ, d’une validité de quelques jours : idéal pour le temps d’une correspondance !

Des agences organisent ce type d’activités (ou une visite de la ville), spécialement planifiées pour les voyageurs en correspondance à l’aéroport international de Nairobi. L’idéal est de réserver en ligne avant votre arrivée pour gagner du temps le jour J. Attention : la ville de Nairobi est sujette à d’importants embouteillages à l’heure de pointe, même si les guides ont des itinéraires alternatifs pour les éviter au maximum…

Il faudra tout de même compter au moins 6 heures de correspondance pour pouvoir profiter de votre excursion sans stress.

Racontez-nous votre expérience !

Avez-vous déjà eu l’occasion de faire une correspondance à l’aéroport de Nairobi ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire de cet article.


Cet article a été rédigé sur la base d’un voyage effectué en novembre 2019.

Et vous, que pensez-vous de cette destination ? 

Cliquez sur une étoile pour laisser une note. 

Cette destination est notée 0/5 (moyenne sur 0 votes). 

Personne n’a encore noté cette destination. Soyez le premier ! 

Cet article vous a plu, merci ! En attendant le prochain… 

Restez au courant lorsque nous publions de nouveaux articles. Pour cela, vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux : 

Partager cet article :
Par Christophe

Baroudeur. Rédacteur. Inspirateur. Dans cet ordre. Ou un autre. À mon tour de vous donner envie de partir.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *