Catégories
City Trip

Biarritz, une ville qui a la côte… et un phare

L’un des plus beaux trésors de la ville basque est sans nul doute sa côte. Une côte qu’on admire d’autant mieux qu’on la découvre en prenant un peu de hauteur.

Lorsque l’on pense à Biarritz, on peut d’abord penser à sa Grande Plage, au surf, à la pelote basque voire, pour les plus gourmands, à la saveur d’un bon axoa qu’on ponctuerait, en fin de repas, d’une part de gâteau basque à la cerise noire ou d’un macaron de la Maison Adam.

On pense moins à un autre lieu de la ville, qui permet en prenant un peu de hauteur de mieux appréhender sa géographie et surtout l’un de ses plus beaux trésors : sa côte.

Un phare à la frontière entre deux côtes

Le phare de Biarritz se situe au nord de la ville. On y accède en longeant la Grande Plage, après une vingtaine de minutes de marche depuis le centre-ville.

Ce sera l’occasion de passer devant l’ancienne villa Eugénie, construite par Napoléon III après que l’Impératrice, qui lui a cédé son nom, l’ait convaincu de faire de Biarritz la résidence d’été de la cour impériale. Depuis, le bâtiment a été ravagé par un incendie en 1903 avant d’être reconstruit puis reconverti en hôtel de luxe.

Érigé à partir de 1830, le phare de Biarritz se visite. Il est aujourd’hui possible de gravir les 248 marches que compte sa tour pour profiter d’un panorama époustouflant sur les environs de la ville basque.

Sa particularité la plus notable est qu’il est situé pile à la frontière entre deux côtes : la Landaise au nord, et la Basque au sud.

Au nord, c’était les grandes plages de sable…

Si l’on regarde d’abord vers le nord, on peut observer les grandes étendues sablonneuses typiques de la côte landaise, à perte de vue puisque celles-ci s’étendent depuis l’extrême pointe de la Gironde jusqu’au pied du phare, au niveau d’Anglet.

Par temps dégagé, on pourra notamment observer le point de vue sur Bayonne et sur l’exutoire de l’Adour.

Si la vue sur l’Océan vous donne envie de piquer une tête à votre retour au niveau de la mer, souvenez-vous que la côte landaise peut être plus dangereuse qu’elle n’y paraît pour la baignade du fait des courants de baïnes, qui sont également présents au niveau d’Anglet.

Au Sud, Biarritz, la côte basque et les Pyrénées

En regardant plus au sud, le paysage change radicalement. Au premier plan, on aperçoit encore de belles plages d’un sable charrié par les courants marins depuis les côtes landaises. Mais celles-ci disparaissent petit à petit au-delà de la Grande Plage de Biarritz.

Plus on regarde au loin, plus les côtes deviennent découpées et rocheuses, à l’image d’un des autres lieux emblématiques de la côte biarrote : le rocher de la Vierge.

Les vagues viennent alors déferler sur des falaises caractéristiques du paysage basque, notamment du côté espagnol. Un côté espagnol qu’on peut d’ailleurs apercevoir par temps dégagé, et qui s’étend vers l’ouest une fois le regard posé sur la chaîne des Pyrénées.

Mais il est déjà temps de redescendre au pied du phare.

Informations pratiques

  • À une vingtaine de minutes de marche (environ 1,5 km) du centre-ville de Biarritz, au nord de la ville.
  • Horaires sur le site de la ville de Biarritz : tous les jours en juillet et en août, seulement les week-ends et l’après-midi en basse saison. Les billets s’achètent au pied du phare.
  • Compter environ 30 minutes sur place, le temps de monter et d’apprécier la vue en haut du phare.

Cet article a été rédigé sur la base d’un voyage effectué en juin 2018.

Et vous, que pensez-vous de cette destination ?

Cliquez sur une étoile pour laisser une note.

Cette destination est notée 5/5 (moyenne sur 1 votes).

Personne n’a encore noté cette destination. Soyez le premier !

Cet article vous a plu, merci ! En attendant le prochain…

Restez au courant lorsque nous publions de nouveaux articles. Pour cela, vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux :

Partager cet article :
Par Christophe

Baroudeur. Rédacteur. Inspirateur. Dans cet ordre. Ou un autre. À mon tour de vous donner envie de partir.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *