Catégories
Travel Tip

Bien préparer sa valise de soute en 5 conseils

Les vacances approchent, et il est temps de faire vos bagages ! Retrouvez nos règles d’or pour bien faire ses valises en soute et voyager l’esprit serein.

Ça y est, le moment approche ! Cela fait des mois que vous préparez ces vacances, vous avez minutieusement détaillé sur votre agenda les différentes étapes de votre parcours et les immanquables sur le trajet. Vos billets d’avion sont évidemment réservés de longue date, même chose pour vos hébergements… Bref, tout est fin prêt pour le départ.

Oui, mais voilà, approche alors ce qui sera peut-être le moment le plus difficile de votre voyage : celui de faire vos valises.

Comment être sûr de ne rien oublier ? Quels sont les pièges à éviter ? Dans cet article, je vous partage quelques astuces pour bien préparer votre valise de soute.

Conseil n°1 : vérifier ses franchises avant de faire ses valises

C’est bien évidemment la première chose à faire avant de commencer à faire ses valises ! La plupart du temps, ce ne sont pas les dimensions de votre valise de soute mais bien son poids qui pourra être contraignant. Le nombre et le poids de bagages auxquels vous avez droit (ce qu’on appelle la « franchise bagages ») sont généralement clairement indiqués sur vos billets. À défaut, vous pouvez aussi consulter le site internet de votre compagnie aérienne.

Lorsque votre trajet, sur un même billet, inclut plusieurs vols sur différentes compagnies, qui peuvent avoir chacune leur propre franchise bagages, c’est souvent la règle dite du « MSC » (pour Most Significant Carrier) qui s’applique. C’est-à-dire que, sur chacun de vos vols, c’est la franchise du vol le plus long qui s’applique.

Par exemple, si votre billet comporte un Paris-Munich sur une compagnie A, qui vous offre un bagage en soute de 20kg, puis un Munich-Shanghai sur une compagnie B, qui vous offre deux bagages en soute de 23kg, selon la règle du MSC, vous devriez avoir le droit à deux bagages de 23kg au départ de Paris.

Il est particulièrement important de vérifier vos franchises bagages si vous comptez prendre des vols intérieurs une fois sur place, sur d’autres billets (ce sera peut-être le cas si vous comptez visiter de grands pays comme les États-Unis ou l’Australie). Les franchises bagages sont en effet souvent moins généreuses sur les vols domestiques, en particulier sur les compagnies à bas prix, et la règle du MSC ne s’appliquera pas puisque vous voyagerez sur des billets différents. Il faut alors préparer ses valises de soute en conséquence.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre compagnie aérienne ou l’agence de voyage qui a émis vos billets.

Conseil n°2 : le pèse-bagages, l’outil utile pour faire sa valise !

Corollaire du conseil n°1, essayez d’avoir toujours avec vous un pèse-valise. Ça ne coûte pas cher, ça ne prend vraiment pas de place dans vos bagages de soute, c’est très léger… et vous pourrez faire vos valises l’esprit tranquille sans peur de dépasser de quelques centaines de grammes le poids maximal autorisé !

À défaut, vous pouvez également faire l’exercice, chez vous, de remplir au maximum votre valise de soute et de vérifier son poids sur une balance classique. Ainsi, au moment de faire ma valise, je sais que remplie, elle dépasse rarement les 16 – 17kg ! Une marge satisfaisante comparée aux 23kg généralement offerts par les compagnies.

La petite astuce de Christophe : Au fait, comment peser sa valise de soute sur une balance classique de type pèse-personne ? Si votre valise de soute est trop encombrante ou trop légère, il suffit simplement de se peser soi-même une fois « à vide » puis en portant sa valise d’une main. La différence sera le poids de votre valise de soute, c’est aussi simple que ça !

Conseil n°3 : Faire sa valise… en laissant de la place !

On a souvent peur d’oublier quelque chose avant de partir en voyage. À l’heure de préparer ses valises, on a donc le réflexe de les remplir au maximum, quitte à ne pas utiliser certaines affaires. C’est une erreur à ne pas commettre !

En effet, une fois arrivé sur place, et tout au long de votre séjour, vous aurez sans doute envie d’acheter ça et là quelques souvenirs, pour la famille, les amis ou plus simplement pour orner votre cheminée. Mais où les mettre si votre valise de soute est déjà pleine au départ ?

Ne partez donc jamais avec une valise de soute pleine, et pensez à préparer vos valises en y laissant de l’espace vide pour les souvenirs : certains peuvent prendre de la place ! Et il serait bête de ne pas pouvoir se faire plaisir, de peur de manquer d’espace dans vos bagages en soute…

Conseil n°4 : prendre quelques affaires sur soi…

C’est la hantise de chaque passager : débarquer de l’avion, arriver au niveau des tapis-bagages, voir les autres passagers récupérer leur valise de soute, puis constater que le tapis s’arrête… sans sa valise !

Et c’est malheureusement quelque chose de plutôt fréquent. On estime qu’environ une valise de soute sur deux cents n’arrive pas à destination en même temps que son propriétaire. Statistiquement, ce devrait donc être le cas d’un à deux passagers de votre vol…

En prévision, le jour de faire ses valises, il est donc utile de garder dans votre bagage cabine des affaires suffisantes pour vous habiller pendant un à deux jours. C’est généralement un délai suffisant pour que votre bagage soit retrouvé par la compagnie aérienne et acheminé jusqu’à votre hôtel.

Prévoyez peut-être un peu plus si vous décidez de partir en road trip, car dans ce cas, vous préféreriez sans doute que votre bagage de soute soit acheminé jusqu’à un hôtel où vous passerez la nuit dans quelques jours seulement, l’histoire d’être sûr que votre valise y soit à votre arrivée… Il faudra donc tenir un peu plus longtemps sans elle !

Conseil n°5 : Faire sa valise… et immortaliser le résultat en photo !

On vient de le dire : perdre son bagage en soute, ce n’est pas si rare que ça en a l’air quand on prend l’avion. Rassurez-vous néanmoins, la plupart du temps, votre valise s’est juste égarée à l’aéroport, et la compagnie aérienne la localisera en quelques heures avant de la réacheminer jusqu’à votre destination, sur le vol suivant. Elle vous sera ensuite généralement livrée directement à votre hôtel sans frais, sauf si vous préférez aller la chercher à l’aéroport.

Pour faciliter la localisation de votre valise de soute, à l’arrivée, votre compagnie aérienne vous demandera de remplir un formulaire décrivant votre bagage perdu : sa forme, sa couleur, s’il y a des signes distinctifs particuliers (des autocollants, des initiales, etc.).

Mais parfois, l’exercice n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît ! Par exemple, au moment de faire ses valises, à la maison, vous vous disputez souvent pour savoir si elle est plutôt rouge ou bordeaux… Ou alors, vous avez oublié comment on disait turquoise en anglais… pas le genre de trucs auquel on pense lorsqu’il faut préparer ses valises !

Une solution très simple pour être sûr que la compagnie aérienne comprenne bien à quoi ressemble votre bagage de soute : prendre en photo votre valise avant de partir ! De cette façon, vous n’aurez qu’à montrer votre téléphone ou votre appareil photo à votre interlocuteur, et vous mettrez toutes les chances de votre côté pour revoir votre valise de soute dans les plus brefs délais…

Bon à savoir : si la compagnie aérienne perd votre bagage en soute, elle est tenue de prendre en charge vos frais de première nécessité (dentifrice, savon, quelques habits, etc.). C’est ce qui m’était arrivé lorsque je m’étais rendu à Riga, la plus russe des capitales baltes, après une correspondance courte à Amsterdam !

Et vous, quelles sont vos astuces ?

Vous avez d’autres conseils à partager pour préparer votre bagage de soute ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire en bas de cette page, pour en faire profiter nos lecteurs.


Et vous, que pensez-vous de cette destination ?

Cliquez sur une étoile pour laisser une note.

Cette destination est notée 0/5 (moyenne sur 0 votes).

Personne n’a encore noté cette destination. Soyez le premier !

Cet article vous a plu, merci ! En attendant le prochain…

Restez au courant lorsque nous publions de nouveaux articles. Pour cela, vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux :

Partager cet article :
Par Christophe

Baroudeur. Rédacteur. Inspirateur. Dans cet ordre. Ou un autre. À mon tour de vous donner envie de partir.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *